vendredi 23 mai 2014

Thème : Road-movie américain

Parce que depuis les romans de Cormac McCarhty on en a jamais assez des grandes virées de l'est à l'ouest des Etats-Unis, je vous propose ici deux récits qui ont en commun un certain goût pour l'aventure.
Ils relatent tous les deux la quête de deux pères éperdus d'amour pour leurs fils. Autiste pour l'un et disparu pour l'autre... Let's go !



Dans "N'aie pas peur si je t'enlace", Fluvio Ervas nous raconte l'histoire vraie de Franco Antonello qui, pour les 18 ans de son fils Andreas, veut lui offrir un tour des USA à moto.
Andrea est autiste (et accessoirement un grand beau garçon) et le titre du livre est la phrase que ses parents ont fait inscrire sur ses T.shirts, car Andrea est très tactile : quand il veut savoir ce qu'il en est d'une personne, il la prend dans ses bras (serveuses des dinners où ils s'arrêtent, pompiste malgracieux, policiers exaspérés..).
Ce récit plein d'humour et de tendresse est une belle aventure humaine et à la fin on se demande qui d'Andrea où de son père en aura le plus appris à l'autre...



+++++++++++++



Dans "Dernières nouvelles du martin-pêcheur, Bernard Chambaz s'étonne avec tristesse qu'il n'y ai aucun mot dans la langue française pour définir les parents qui n'ont plus d'enfant. Alors il en invente un. Il a perdu son fils dans un accident, Martin avait 19 ans.
Bernard Chambaz, en inconditionnel de Kerouac, décide, des années après le drame, de prendre la route à vélo, comme un pèlerinage. Ce sera les Etats-Unis, escorté par sa femme en voiture.

La présence de Martin est partout dans son périple : le nom d'une ville, d'un sportif local, dans le vol d'un martin-pêcheur qui passe par là...Sans mièvrerie ni apitoiement, il nous livre un récit sur sa quête de souvenirs (toujours joyeux) et surtout de sa volonté d'inscrire/imprimer/graver la présence de son fils dans chaque chose, pour que vive son âme à jamais.
Le récit est aussi truffé d'anecdotes drôles et étonnantes sur chaque ville traversée.

Il est en lice pour le Livre Inter le 2 juin.


"N'ai pas peur si je t'enlace" Fulvio Ervas. Editions Liana Levi Piccolo poche
"Dernières nouvelles du martin-pêcheur" Editions Flammarion


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire