mercredi 21 août 2013

" Danse noire " Nancy Huston. ( Actes Sud )



Capoeira : art martial brésilien se pratiquant avec un accompagnement musical. A la fois lutte et danse, la capoeira fut pratiquée à l'origine par les esclaves pour dissimuler un entrainement au combat.

Ce roman de Nancy Huston est quelque peu atypique dans la forme.
Narré à la façon d'un scénario de film par un réalisateur qui fait partie de l'histoire, on se demande au fil de la lecture ce qui est fiction où pas.

En tout cas, c'est de cette façon que Paul Schwarz (le réalisateur) nous entraine successivement du Brésil au Canada, en passant par l'Irlande, afin de suivre le destin de trois personnages (acteurs ?..) fascinants !

2010, Milo le héro malgré lui de cette histoire. Scénariste, fou de la culture brésilienne et danseur de capoeira. Il est entrain de mourir du sida.

Années 50, Awinita dit "Nita", la mère de Milo. Prostituée et héroinomane indienne. Elle s'entiche de Declan, père de Milo.

Début 19ème siècle, Neil, irlandais patriote frustré d'avoir quitté son pays en plein conflit et écrivain avorté. Père de treize enfants dont Declan.

Bercé par le rythme lancinant de la capoeira, ce roman se lit d'une traite, comme une longue et envoutante danse.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire